Il est urgent de changer de cap !

10 ans après la reconnaissance du droit humain à l’eau potable et à l’assainissement par les Nations Unies, les défis restent immenses !

Aujourd’hui encore 2,2 milliards de personnes dans le monde n’ont toujours pas accès à une eau potable et 4,2 milliards de personnes vivent sans accès à des toilettes. En France métropolitaine, 1,4 million de français.es ne bénéficient toujours pas d’un accès à une eau saine et 7,5 millions de personnes ne bénéficient pas d’installations sanitaires adaptées (données ONU 2019). Dans les territoires d’Outre-Mer, les chiffres sont encore plus alarmants.

Photo © Cécile Massie

Les élu.e.s locaux ont un rôle à jouer 

JE SUIS CANDIDAT.E AUX ELECTIONS MUNICIPALES, JE SIGNE LE MANIFEST’EAU !

Vos engagements pour des droits humains à l’eau et à l’assainissement effectifs :

Dans nos territoires : Garantir le droit à l’eau potable et à l’assainissement permanent et abordable pour toutes et tous

  • Garantir un tarif de l’eau et de l’assainissement accessible
  • Garantir l’accès à des structures d’eau et d’assainissement publiques au bénéfices des populations précaires ou non connectées au réseau
  • Instaurer un dialogue avec tous les acteurs pour des solutions adaptées et pérennes

 

A l’international : Développer une coopération décentralisée pour favoriser l’accès à l’eau et à l’assainissement auprès des populations vulnérables

  • Renforcer les financements pour la solidarité décentralisée, notamment en appliquant le dispositif de la Loi Oudin-Santini
  • Renforcer la participation citoyenne et la démarche partenariale
 

Retrouvez nos recommandations complètes à l’attention des élu.es locaux, ici

Vers des politiques cohérentes et ambitieuses au niveau national

Photo © Emilie Noyer Ronteix

Membre du gouvernement ou parlementaire, mobilisez-vous  

Plus que jamais, l’Etat français a un rôle déterminant à jouer dans les orientations qui seront prises et la trajectoire des prochaines années : faire que ce service essentiel à chacun.e soit accessible et abordable pour tou.te.s y compris les plus démuni.e.s, sur le territoire et au niveau international, grâce à la coopération internationale.

Sur le territoire national, faire du droit humain à l’eau et à l’assainissement une réalité pour toutes et tous:

  • Intégrer le droit humain à l’eau et à l’assainissement dans la législation française
  • Garantir un tarif de l’eau et de l’assainissement accessible pour toutes et tous
  • Renforcer la mise en place et le financement d’infrastructures d’eau et d’assainissement, au bénéfice des populations précaires ou non connectées au réseau
  • Prendre des mesures spécifiques et ambitieuses en faveur des collectivités d’Outre-Mer
Photo © Christophe Da Silva pour Action contre la Faim - Cameroun

A l’international, soutenir la mise en œuvre du droit humain à l’eau et à l’assainissement par une Aide Publique au Développement (APD) ambitieuse

  • Augmenter les crédits budgétaires alloués à la mission Aide Publique au Développement afin d’atteindre les 0,55% du Revenu National Brut (RNB) en 2022, puis 0,7 % en 2025
  • Consacrer 400 millions d’euros de dons bilatéraux par an en faveur de l’accès à l’eau potable et à l’assainissement
  • Améliorer l’efficacité de l’aide et le ciblage prioritaire vers les plus vulnérables
  • Assurer un portage politique fort et un suivi transparent de la nouvelle stratégie internationale de la France pour l’eau et l’assainissement

 

Retrouvez nos recommandations complètes à l’attention du gouvernement et des parlementaires, ici